Diriger avec sincérité ?

Diriger avec sincérité ?

A l’ère de la notion d’entreprise libérée et autres évolutions des entreprises, diriger avec sincérité apparaît comme une voie à suivre, mais comment ?

  • Avoir une bonne dose de courage pour être dans la vérité et en assumer les conséquences. La sincérité est une attitude positive envers les collaborateurs, tout en utilisant l’autorité et l’exigence, inséparables dans la fonction de diriger, y inclus dans l’entreprise libérée*.
  • Être respecté et accepter de ne pas être aimé : donner un cap sans volonté de plaire, faire face aux difficultés sans mentir (dire le positif et le déceptif), diriger en donnant un sens global à ses actions, etc.
  • Être tenace pour garder cette posture, parfois difficile dans certains contextes et ne pas céder aux renoncements et aux mensonges. La sincérité a besoin d’être incarnée sans discontinuer. Pour lire la totalité de l’article. Photo by Clark Tibbs on Unsplash

* L’entreprise libérée n’est pas une entreprise anarchique, constituée d’intrapreneurs autonomes, ne répondant à aucune directive et définissant leurs priorités et leurs actions selon leur bon plaisir. C’est, au contraire, un lieu de responsabilisation, de contrôle, d’autonomie, de cadre, avec, en amont, des parcours de recrutement poussés et sélectifs. L’entreprise libérée n’est pas non plus une entreprise sans leader. Le projet de libération est souvent porté au succès par un dirigeant sincère dans sa démarche.