Le management du 21ème siècle

Le management du 21ème siècle

Le monde évolue et le management aussi. Son objectif est toujours le même : définir l’organisation et les moyens pour permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs et selon ses ressources disponibles. La manière de le faire, elle, doit évoluer. En effet, pour répondre aux enjeux d’il y a plus de 50 ans, à savoir fabriquer en masse, rapidement, des produits complexes, le management face à un personnel peu qualifié a simplifié, fractionné les processus, les gestes et a créé des règles à respecter.

Aujourd’hui, les salariés sont beaucoup plus qualifiés, diplômés, capables de faire face à la complexité et de s’y adapter. Et les nouvelles technologies changent les méthodes de travail : l’information est libre et ouverte, accessible à tous et plus seulement au « chef », les relations sont tant verticales qu’en réseaux, le travail se réalise au bureau ou ailleurs. Le management doit tenir compte de ces changements et peut s’appuyer sur cinq piliers :

  • Donner du sens : out l’obéissance sans poser de questions, le travail doit être engageant, motivant et immédiatement gratifiant.
  • Développer l’autonomie : contrôler à bon escient pour laisser se mettre en place le sens des responsabilités, la confiance et lutter contre la lourdeur des procédures.
  • Ouvrir l’information : arrêter de cacher des informations sous prétexte de pouvoir, pour les partager afin que chacun puisse apporter sa contribution.
  • Développer l’agilité et les approches itératives : donner un cap, avancer à petits pas et expérimenter, s’adapter, être pragmatique et intégrer des actions correctrices rapidement.
  • Insister sur le droit à l’erreur : accepter la prise de risques pour innover et avancer et donc accepter le possible échec en le voyant comme une source d’apprentissage, un encouragement à progresser. Pour lire la totalité de l’article.