Les fondements de la résilience

Les fondements de la résilience

Selon Boris Cyrulnik, « c’est l’aptitude d’un corps à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale, donc la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité ».
Le développement de la résilience dépend à la base, du tempérament de l’enfant, du milieu affectif dans lequel il baigne au cours des premières années et d’un environnement le soutenant ou non. Plus un enfant a un tempérament souple, se sent confiant, est capable de demander de l’aide, plus il est dans un environnement sécurisant, plus l’enfant pourra développer de la résilience. Si l’enfant n’a pas vécu cela dans ses premières années, il pourra toutefois devenir résilient, ça sera plus long (et c’est heureusement possible !) pour déjouer les mécanismes de protection mis en place comme la révolte, le rêve, le déni ou encore l’humour. Pour lire la totalité de l’article.