Les risques des biais cognitifs et comment y faire face

Les risques des biais cognitifs et comment y faire face

Nous avons tous des biais cognitifs qui brouillent notre perception et nos décisions, parfois gênant notamment pour les managers (mais pas que !). En voici trois :

  • Le biais d’excès de confiance en soi, nous entraînant à surestimer notre capacité, nos chances de réussite et à limiter notre acceptation des retours négatifs.
  • Le biais de stéréotype, nous poussant à nous entourer de personnes nous ressemblant pour être en confiance et se méfiant/rejetant les personnes différentes.
  • Le biais de dissonance, se traduisant par la priorité donnée à nos croyances/certitudes au détriment de la réalité des faits. Et pour éviter un conflit interne, nous avons tendance à distordre la réalité pour la faire coller à nos croyances.

Pourquoi se laisser abuser par ces biais cognitifs ? Nous avons deux systèmes de pensée selon Daniel Kahneman, psychologue et prix Nobel d’économie : le système 1 (une pensée rapide, intuitive, émotionnelle) et le système 2 (une pensée plus lente, logique, réfléchie). Nous utilisons prioritairement le système 1 qui peut se laisser berner par les biais alors que le système 2 permet un raisonnement plus logique et rationnel, capable de se distancier des biais. Quoi faire pour les mettre à distance ?

  • Des temps de régénération mentale et corporelle pour gagner en clarté mentale, mobiliser notre pensée lente et réflexive, s’ouvrir à de nouvelles perspectives, laisser notre esprit vagabonder et se concentrer sur notre respiration.
  • L’utilisation de la pensée divergente face à l’infobésité : passer du pouvoir à détenir l’information au pouvoir de trier les informations utiles pour se nourrir de la diversité des points du vue en dehors des avis habituels.
  • L’utilisation de la présence attentive : gagner en qualité d’attention pour mieux observer, mieux accepter les changement, dissiper les malentendus dans nos interactions sociales et réguler nos réactions et nos émotions face aux événements négatifs. Pour lire la totalité de l’article.